Chinese

La démocratie à la chinoise!

Aujourd’hui, la Chine occupe une position économique prédominante et la demande d’un régime démocratique est de  de plus en plus forte. Beaucoup de jeunes et d’étudiants chinois envient  Taiwan et Hongkong pour leur  démocratie et non  ‘la démocratie à la chinoise’.

La grève des étudiants taïwanais en mars 2014 a été provoquée par le passage en force à l’Assemblée législative d’un pacte avec la Chine, lui donnant un très large  accès au secteur des services dans le cadre d’un accord de libre-échange. Cet accord a été signé en 2010 entre  les autorités taïwanaises et chinoises. La raison pour laquelle les étudiants étaient en colère n’était pas contre l’accord signé, mais sur la manière “cavalière” utilisée par les députés pour passer la loi à l’assemblée législative. Ce jour-là, cette loi n’était pas inscrite dans l’agenda et la plupart des députés n’étaient pas au courant, par conséquent, beaucoup de députés n’étaient pas présents. Les députés pro-chinois, majoritaires à l’assemblée législative, n’auront eu besoin que de quelques secondes pour faire voter cette loi. En raison de ce coup de force, les étudiants ont jugé les députés pro-chinois irresponsables, car cette loi pourrait avoir un certain impact sur l’avenir des jeunes taïwanais.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/03/20/a-taipei-l-accord-de-libre-echange-sino-taiwanais-provoque-la-colere-des-etudiants_4386792_3216.html

En septembre 2014, les étudiants de Hong Kong sont entrés en grève pour exprimer leur mécontentement au sujet de la décision annoncée par les autorités chinoises en août dernier, d’élire le futur chef de l’exécutif local au suffrage universel dès 2017, mais avec la restriction que seulement deux ou trois candidats, sélectionnés par un comité de nomination, seraient habilités à se présenter au scrutin. Les étudiants ont entamé une semaine de grève des cours pour protester contre cette décision de Pékin. Les étudiants espèrent redonner un peu de souffle au mouvement démocratique dont les leaders, très abattus, ont récemment reconnu qu’ils n’avaient aucune chance de faire revenir la Chine sur sa décision.

http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/28/pouvoir-pekin-face-defi-democratique-hongkongais-255136

Advertisements